Kleifarvatn

Premier réveil en Islande sous le soleil, c’est bon ça!
Au camping, j’ai demandé à mes voisins si les nuits étaient très froides et il m’a répondu que le froid ça allait, mais le plus gênant c’est la lumière non stop.
En effet ! J’avais regardé sur le net avant de partir et j’avais vu que le soleil se levait à 4h et se couchait à 1h. Mais pendant les 3h de nuit, il n’est pas bien loin sous l’horizon et le ciel reste toujours clair.
Pas comme en plein jour évidemment, mais un peu comme à la tombée de la nuit chez nous à l’heure où l’on hésite à allumer les lampes.
Un autre type, qui ayant vu à ma tente Quechua, m’aborde directement en français et me dit qu’au nord c’était encore pire.

Je me suis levé de bonne heure pour dénicher quelque-chose à manger, car je n’ai rien dans le ventre depuis hier midi, mais aussi pour chercher le club de plongée. J’y suis arrivé avec 1h d’avance au cas où il y aurait un problème à régler. Hier encore le responsable du club me demandait des infos compélentaires…

Aucun soucis, j’essaye la tenue étanche. C’est con à dire mais une combi étanche c’est carrément étanche: j’ai plongé avec en pantalon et t-shirt, et ils n’ont pas été mouillés du tout.
Bon par conte ça me fait une tête de con. Alors ça c’est cadeau pour faire rire:

L’équipement au complet est carrément lourd et pas du tout pratique pour marcher. Avec ça, il faut slalomer entre les pierres pour aller mettre les palmes dans l’eau. L’entraide est le meilleur moyen d’y arriver.

Sinon, j’ai un peu (beaucoup) galéré pour me stabiliser. Faire le yoyo entre le fond et la surface, c’est chiant, mais il n’y a pas de danger quand tu n’es qu’à 5m. ça sera une toute autre histoire à 20m.
En tout cas on n’a pas eu froid du tout malgré une eau à 5°C.

Pour parler un peu plus du lieu de plongée, le lac Keifarvatn est un lac situé au sud de Reykjavik. En 2000, après un tremblement de terre, une partie du lac a été englouti par le sol (20% selon wikipedia). Il y a été découvert récemment une activité géothermique au fond de celui-ci, il y a des sources d’eau chaude au fond !
(en même temps, situé sur la faille americano-européenne, l’eau disparait, on imagine facilement qu’il y a du magma pas loin… et ça fait drôle de se dire ça quand on est au fond :-)
Concrètement, on observe de nombreux chapelets de bulles remontant à la surface. J’ai réussi à prendre quelques photos quand je n’étais pas en galère avec mon équipement.
(c’est pas évident de se stabiliser à une profondeur, quand le décor, ici les bulles, sont en mouvement…)

Après le plongée, petit casse-croute. Devinez ce que le dive master a amené:
Yep ! des princes ! (le parfum: « chocolats au Lu »)


J’en aurai mangé dans tous les pays !

Au fait voici à quoi ressemble le Keifarvatn, lorsque l’on sort la tête de l’eau:

Ensuite on repart sur la capitale, 4×4 plus que conseillé

Sur la route on s’est arrêté à une solfatare. C’est vraiment étrange comme endroit. On dirait les restes d’un feu de camp géant, sauf que le coté chaud est en dessous. Donc attention où on pose les pieds…

ça c’est moi, il parait que je prends pas souvent des photos de moi.

Sur cette photo, de droite à gauche: Aron notre conducteur/instructeur et les deux filles qui font la plongée avec moi Susanna et Mira du Groenland.

C’était amusant de comparer les pays. Tout ce que les gens disent à propos de l’Islande: c’est peu peuplé, y’a quasi pas d’arbre, et bien tout est encore pire au Groenland: y’a encore moins de gens pour une superficie bien plus grande et y’a pas d’arbre du tout. ça a bien fait plaisir à Aron de découvrir que son pays n’est pas le pire!

On fait un dernier arrêt pour voir de près les poissons qui sèchent par centaines.
C’est vraiment dégeux, et je parle pas de l’odeur!

y’en a vraiment des moches. Il parait que tout ça part au japon pour je ne sais quelle utilité. (et je ne préfère pas savoir)

Il est 16h, j’ai bien envie d’aller faire une sieste, mais évidemment il faut qu’il y ait une fanfare pas loin…
Je rajouterais peut-être des photos si je trouve la force de sortir ce soir. Au fait hier j’ai bu une bière islandaise, alors que je croyais que ça n’existait pas. Elle s’appelle la Gull, de mémoire je crois que ça veut dire « or ». Pas mauvaise, ça ressemble aux bières allemandes.

Advertisements
Catégories : Islande | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :