ຫລວງພຣະບາງ – Luang Prabang

Luang Prabang n’est ni la plus grosse ville ni la capitale du Laos, mais tout le monde s’accorde à la placer en première position question charme.

L’arrivée en bateau nous a tous laissé sceptique. Débarquer au milieu de nul part, grimper une pente en terre, pas d’escalier, rien. C’est juste une filouterie nouvelle pour que l’on paye un tuk tuk pour aller au centre ville (des gens m’ont dit que l’an dernier encore on arrivait en centre ville).
Enfin techinquement c’est pas des tuk tuk ni des songthaew mais des jumbo

jumbos

Mais bon, ça a permit de sympathiser avec les passagers du tuktuk, on s’est recroisé à plusieurs reprises en ville par la suite.

J’ai trouvé un hotel après une douzaine d’essai, mais ça pullule de guesthouse, donc ça a été assez vite.
Et puis chercher une chambre en se baladant dans les petites ruelles « piétones » c’est agréable (je mets des guillemets car les tuk tuk arrivent toujours à passer)

ruelles au centre ville

Mon hotel était pas trop mal, la chambre nickel avec clim et tv (c’est là où je suis tombé sur OM-Nice au foot) mais le reste c’est un peu de la bricole

mon hotel

Evidemment on enleve les chaussures avant de rentrer comme partout (mais c’est moins drole avec les lacets au bout de quelques hotels) tu rentres ta moto dedans, le toit est en tissu, au fond sur la foto, c’est la « cuisine ». Mais les gens sont super sympas et c’est pas trop cher.

Pour une fois je vais commencer par quelques photos sur la bouffe. D’abord l’alcool local, le lao lao

c’est pas une bouteille d’eau, mais du lao lao, la gnole du coin

Pour ce qui est de la présentation, la bouteille d’eau avce juste une étiquette différente t’annonce que c’est pas vraiment controlé. J’ai bu qu’un verre, y’a moyen que ça rende aveugle ce genre de truc. Les gens autour de moi buvaient de la bière avec des glaçons (mais la dose McDo pour les glaçons dans le verre)

Une plus joli présentation pour les riz au resto:

panier à riz

Encore une fois en ville, il y a des temples à chaque coin de rue.
Pour les photos suivantes, j’ai oublié les noms et trop peu de temps pour les rechercher, désolé.

?

?

?

J’ai bien aimé aussi le pont de bambou (j’en ai vu 2) peut-être y en a t-il d’autres?

pont, 5000kip le passage

Petit-Jean sous les traits d’une grand-mère laotienne réclame 5000kip pour le traverser

le même pont

A 2 pas d’ici, j’ai même vu des gens se baigner

la baignade dans le mékong, n’est pas vraiment conseillé pourtant

vu depuis le vieux pont

les marches

Après une « petite » grimpette on arrive à un autre temple sur une colline qui domine la ville. Ici il y a pratiquement autant de buddha que de touriste

des buddha pour tous les jours

Il y a aussi une grotte en haut, et évidement c’est bien pour prier et du coup re bouddha

la cave à buddha

Le soir c’est un bonne endroit pour voir le coucher du soleil

coucher du soleil

coucher du soleil

Et au coucher du soleil, la ville prend des couleurs, les temples sont illuminés et le marché s’installe dans la rue centrale

re ?

quelques minutes avant, les voitures roulaient ici

dans le marché

Noel – nouvel an – nouvel an chinois

Avec le nouvel an chinois, il y a quelques pétards tout au long de la nuit et avec les déco de noel et les tand de bouffe partout, il y a dans toutes les villes une ambiance de fête foraine.

On a aussi eut droit à 2 coupure de courant. Je pense que ça doit arriver fréquemment, ils avaient tous des bougies à portée de main.

J’ai retrouvé une nouvelle fois les Chiliens et à table à coté une autre sorte de rencontre s’est produit. Un franco-turc en voyage a traversé la Sibérie et ramené un instrument de musique chamanique de là bas. Et le truc drole, c’est qu’en face il y avait justement un russe du village où il a trouvé l’instrument, et il en avait un aussi. Une sorte de concerto sibérien donc commencé au coeur du Laos…

le russe est bien sur celui avec la tête de taré

Mais j’ai préféré néanmoins un autre concert un peu plus loin

.

Je suis allé également découvrir le massage laotien. Poauh! Ils sont épais comme des crevettes, mais ils font de la muscu juste pour les mains. J’ai bien cru  qu’il voulait me péter les tibias juste avec ses pouces. Donc au final, j’ai pas trouvé ça très relaxant le massage…

Publicités
Catégories : Laos | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “ຫລວງພຣະບາງ – Luang Prabang

  1. Seb & Ludi

    Merci pour ta carte du Laos mon Fabien !!! Et également pour ta carte « Joyeux Noël » de Valparaiso !! (oui, oui, celle du Chili est bien arrivée après^^)
    Alors c’est vrai ? La bouffe ou Laos, il paraît que c’est astringent ?

  2. Excuse-moi de te dire ça mon pauvre José, mais tu confonds un peu tout. Tu fais un amalgame entre la bouffe et la pate qu’ils se tartine sur la gueule. Pour la bouffe, non, je dirais plutôt que ça pique :D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :