Taman Negara

J’ai quitté la ville pour aller dans la jungle, dans le parc national « Taman Negara ». Bon en fait Taman negara, ça veut dire parc national en bahasa malaysia (ie en malais), il a pas vraiment de nom.

Tiens au fait, peut-être vous demandez-vous si on doit dire malais/malaise ou malaisien/malaisienne? Et ben ça dépend, les 2 existent mais il y a une différence.
Le terme « malais » est en rapport avec le peuple malais, alors que « malaisien » désigne les habitants du pays appelé Malaisie, y compris ceux d’origine chinoise, indienne, etc.

En y repensent, je fais souvent l’impasse sur beaucoup d’aspect de la culture, comme la musique, la politique ou la géographie. (j’ai jamais mis de carte des pays)

Ici la religion principale est l’islam.
D’ailleurs c’est assez marrant  tu peux acheter de la bière sauf si t’es musulman (c’est écrit sur des panneaux) J’ai demandé comment ils savaient si les gens étaient musulmans, ils m’ont répondu que ça se voyait genre malais=musulman, chinois=non. (ouais, nan, je suis pas certain que ça marche à 100% leur truc)

Question gouvernement je m’y perd.
En fait la Malaisie est une fédération. Il y a 9 sultanats qui élisent un roi suprême pour 5ans, mais il y a aussi des royaumes et des états. (en ce moment même, je suis dans un sultanat avec un Sultan et tout et tout!)
Du coup y’a des sultans, des rois et des gouverneurs. Y’a même un raja ! Le truc commun entre ces types de gouvernement est qu’ils ont tous (je crois) un premier ministre.

fruit qui pue, pas bienvenue

Voilà après cette parenthèse sur la société, je peux partir dans la jungle.
Et une des plus vielles de la planète soit dit en passant (elle aura 130 millions d’année jeudi prochain) Ici vivent encore en totale liberté, tigres, rhinoceros de java (le peu qui restent), muntjac (cerfs nains) et plein d’autres animaux, mais bon les voir ou les prendre en photo seraient un coup de bol énormissime.

le bateau pour aller au village à la lisière du parc

sur les berges

Il faut plusieurs heures de bateau pour aller au village .Y’a une route aussi, mais avouez que ça fait plus classe en bateau, et puis ça laisse le temps d’apprécier le paysage.

une sorte d’aigle que l’on va appeler « aquila fabiensis » parce que les scientifiques donnent toujours leur nom aux bébêtes qu’ils ont jamais vu

buffle d’eau (il fait super chaud)

un mec qui traverse à la nage…normal…

des singes en fuite

Le soir on est allé marche de nuit dans le parc avec un guide. On voit surtout des insectes. On y va avec une lampe torche et si toi aussi tu veux y aller prends une lampe à la main, évite la frontale: je me suis tapé tous les insectes en pleine tronche à  cause de ça.

cours de bio sur un phasme qu’a pas du comprendre ce qui lui arrivait

mega grosse mygale

méga grosse fourmi

On a quand même vu un gros mammifère: un tapir s’est endormi prés des habitations. (et oui il est sauvage)

tapir tapi gris

On a aussi vu un lezard volant, les plis des ailes sur les flancs bien visibles

lezard volant

Le lendemain est parti pour une autre balade en foret.
On est grimpé dans la canopée grâce a des ponts suspendus, 45m de haut, 510m de long (plus grand du monde)

très confortable ce canopée

 

On a vu un animal au loin, plusieurs personnes ont dit que c’était un paresseux, mais mon guide a dit que ça devait être un écureuil. Mais bon vu que voir des écureuils dans la jungle, c’est pas l’aventure la plus exotique, on va dire que c’était un paresseux (il avait l’air bien feignant l’écureuil de toute façon)

un bon roupillon dans l’canopée

 

On est allé dans un village d’ Orang Asli, une tribu semi nomade qui continue de vivre dans la jungle. Il ya plusieur peuples, dans la tribue où on est allé; ils sont typé noir africain et parlent une autre langue (mais ont tout de même appris le malais).

Quand ils veulent se marier, le chef du village demande s’ils sont prêt et s’ils connaissent tout de la foret. Alors il doit prouver qu’il sait trouver à manger dans la jungle pour fonder une famille et part dans la jungle, seul, à poil, pour un mois. S’il revient avant (ou pas du tout) c’est un échec.

Ils nous ont montré comment ils font du feu en frottant une tige de rotin sur une branche de balsa persé (ça lui prend à peine 10s)
On a pu aussi voir comment preparé les dards empoisonné pour la sarbacane et on s’est aussi essayé au tir

sarbacane

 

la pauvre cible

Ah et « Orang Asli » ça veut un truc genre homme des origines. Du coup là tu penses à Orang Outan, et ben ça veut dire homme dans les arbres, comme quoi, toi aussi tu parles un peu le malais ;-)

 

A part ça aux philippines, je vous avez bassiné avec les primates, et ben figurez-vous que j’ai rencontré un autre représentant dont je vous avais parlé, le loris (et ça le nom vient du hollandais loeris qui veut dire clown)

loris, il avance lentement mais se taper un sprint

 

Ensuite retour en bateau également, et beaucoup d’oiseau sur les rives

martin pecheur?

martin pecheur?

martin pecheur?

Ouais ok, cette dernière photo c’est aussi pour montrer que prendre des animaux sauvage en photo peut pas être facile si même voir un bonhomme qui peche est si dur!

 

Ah oui, j’allais oublié de parler du truc le plus cocasse du retour.

Sur la rivière, au milieu de nulle part, le bateau tombe en panne. Pas une simple panne d’essence, nooon, mais il faut juste changer le moteur !

La panne de bateau sur une rivière dans la jungle, voilà l’aventure qui commence! Ce qui a des génial avec les malaisiens, c’est qu’ils ne flippent pas du tout, mais se marrent. Le capitaine se barre tout seul pour essayer d’avoir du réseau, ils se marrent encore plus. Le capitaine traverse la rivière au loin sans rien nous dire, c’est encore plus drole. Un bateau s’arrete, le capitaine grimpe dedans et le bateau fait demi tour en nous laissant là tout seul, c’est juste génial. Un des passager se dessape, saute à l’eau et va faire quelques brasses pendant que ses gosses font des ricochets.

On vient de se faire abandonner au milieu de la jungle sans un mot du capitaine, et les mecs se croient à aqualand… En France les mecs crie au scandale pour 30 minutes de retards annoncés dans un tgv encore à quai.

Et là? ça capte?

bon ok le coin est joli

le cap’tain se fait la malle

le cap’tain se casse avec un autre bateau

Au final le capitaine reviendra 1h plus tard à bord d’une barque d’Orang Asli, avec un paquet de cloppe tout neuf (ça m’a frappé)

Pas de moteur, pas d’aide, pas de place dans la barque. On attend qu’un autre bateau viennent nous prendre.

Et 1h apres en voilà un, on monte à bord et là on a pas fait 100m que le bateau tombe en panne. Les malaisiens rigolent de plus belle, c’est génial.

Cette fois il suffisait juste d’une panne d’essence, on est vite reparti.

Au final on est arrivé à KL sous une grosse averse.
Ici il ne pleut pas longtemps, une demi heure, une heure mais ça tombe dru. Dans les rues l’eau arrive au dessus de la moitié des roues, c’est impressionnant. Aujourd’hui c’est aussi le grand prix de F1 ici à Kuala Lumpur…

Publicités
Catégories : Malaisie | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Taman Negara

  1. marga

    AH qu’elles fonds du bien tes photos !!!
    tjrs accompagnées de ta tiote french touche…c’est ZENIAL!
    (comme aime dire Sacha…en ce moment )

    Chez nous bizarrement… le soleil brille…pourtant nous venons de perdre un beau rayon d’soleil !
    Et si s’qu’on raconte est vrai..??..
    Alors, Dominique doit prendre son pied à t’observer d’la haut..la veinarde!

    Bisous frangin !
    continue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :