Églises fortifiées de Thiérache

Bonjour à tous.
Pas de séjour à l’étranger ou de visite particulière en vue pour le moment, même s’il y a des dizaines de destinations qui se battent dans ma tête pour être la prochaine que je choisirai. En attendant je peux toujours passer le temps avec quelques photos prises cet été dans la verte région qui m’a vu grandir: la Thiérache (ce qui me permet par la même occasion de justifier le titre du blog)

La Thiérache est une région (pas au sens administratif) de bocage à cheval sur les départements français de l’Aisne, du Nord et des Ardennes ainsi que sur les provinces belges du Hainaut et de Namur. La ville belge Chimay, que vous connaissez sans doute pour la bière, fait ainsi partie de la Thiérache au même titre que Maroilles, que vous connaissez sans doute pour son fromage, et Marly-Gaumont, que vous connaissez sans doute pour son rap. (pas de rap sans fromage, hein!)
Pour les cyclistes, elle est traversée par l’EuroVelo3 reliant Trondheim à Saint Jacques de Compostelle grâce à « l’axe vert ».

Les églises fortifiées, comme leur nom l’indique, sont des églises qui ont été fortifiées. À une époque où les villageois construisaient leur maison encore en bois et en torchis, les églises en pierre ont été vues comme de bons refuges en cas d’attaques. Et ça, des attaques, ils en ont pris plein la tronche les thiérachiens. Envahie par les Francs, les Normands, il y a eu aussi les guerres entre les Carolingiens et leur vassaux, et quelques escarmouches vu que c’était la frontière entre le royaume de François 1er et celui de Charles Quint.

Assailli par des Anglais, Austro-Espagnols, Hongrois, mercenaires espagnols, et autres Français, conduits par Gassion, Turenne et le baron d’Elach de sinistre mémoire, des pillards hollandais et écorcheurs, entre le XIIIe et le XVIIIe siècle la Thiérache verra se succéder la plupart des armées d’Europe.
(extrait du site Terascia)

Livrés à eux-mêmes, les gens commencèrent à en avoir marre d’être pillés et tués. Ils décidèrent alors d’ajouter des tours et des meurtrières à leur église, le seul lieu solide et assez grand pour que tous le village puisse se réfugier.

Voilà pour la petite histoire. Voici quelques photos que j’ai prises lors d’une balade en Thiérache.

Aubenton

Logny Lès Aubenton

Jeantes

Bancigny

Plomion

Harcigny

Nampcelles La Cour

Hary

Burelles

Gronard

Houry

Prisces

Rogny

Lugny

Saint Gobert

Franqueville

Saint Pierre

Voulpaix

Laigny

Fontaine les Vervins

La Bouteille

Landouzy

Origny-en-Thiérache

Origny-en-Thiérache

Quelques clichés en plus pris sur le chemin:

les routes de campagne

ciel bleu sur pâtures vertes

bain de soleil pour les Prim’Holstein

Obus de 14/18 dans l’église de Laigny (comme quoi c’est solide)

Publicités
Catégories : France, Picardie | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Églises fortifiées de Thiérache

  1. Ludivine

    C’est vrai qu’au bout d’un moment, être tout le temps tués ça saoule!! ;)
    Elles ont la classe ces églises (les vaches aussi d’ailleurs).
    Bisous!

  2. Flo (en fait c'est Flo&François)

    Pas mal !

  3. Sébastien V.

    Pas mal! En revanche, autant de ciels bleus, ce n’est pas en un seul été. C’est une compil’ sur les dix dernières années (dit le Saint-Quentinois), non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :