Malaisie

Pulau Tioman

(Pulau, ça veut dire île)

Avant de quitter la Malaisie, j’avais encore quelques jours mais je ne savais pas trop où aller. J’aurais bien été aux Cameron Highlands à la recherche de rafflésia. Et je ne parle pas d’un pokemon, mais bien de la plus grosse fleur du monde (jusqu’au 1m de diamètre et 10kg). On m’avait aussi fortement recommandé les îles Perenthian, et je vais garder ce nom en tête parce que ça a l’air magnifique, mais c’est tout au nord.

Cependant, mon prochain vol est à Singapour et il faut que je me dirige vers le sud de Singapour. Je limite mon choix à l’état de Johor. J’ai choisi d’aller à Mersing sur la cote Est, de là je peux aller soit au parc national d’Endau Rompin soit prendre un bateau vers des îles. 4h de bus pour me décider, mais on m’a collé à coté d’une polonaise fort sympa avec qui on a rit de voir qu’on a eu exactement les mêmes galères aux mêmes endroits. Ce qui fait qu’arrivé à Mersing je savais toujours pas quoi faire. Le hasard a fait que j’ai vu une agence pour des billets de ferry jusqu’à l’île de Tioman et du coup j’ai dit ok pour une île. Et puis apres la ville et la jungle, ça complétera bien le tableau.

Et c’est sur le ferry qui m’emmenait vers l’île que j’ai commencer à lire le guide du routard pour savoir où j’allais. Il y est dit que dans les années 70 le « Time Magazine » l’a déclaré plus belle île du monde, c’est encourageant!

plages ombragées, ça c’est pour papa

Et effectivement c’est beau !

la mer aussi est belle

Il y a plusieurs villages sur l’île et c’est dur d’en choisir un en particulier. Le ferry stoppe à la plupart d’entre eux, mais après pour passer le l’un à l’autre il faut prendre des « sea taxi » qui sont super cher. (et si comme moi tu es seul, ils vont te demander le double)

Les vacances scolaires sont finies ici et comme les gens se répartissent sur les différents villages, c’est assez peinard.

bébé tortues dans un resto (mais pas au menu hein!)

Au premier jour je voulais aller au nord mais le prix du bateau pour moi seul était exorbitant. J’ai demandé combien de temps ça prenait pour y aller en marchant. 3h. ok va pour la marche!

Ouais, sauf qu’au début c’est une route normale, bétonnée, puis ça devient un escalier, là il y a un autre village, et en continuant, on s’enfonce dans la jungle.

là je me dis que j’ai bien fait de pas louer un vélo

Pour le chemin, il suffit de suivre les câbles électriques

sisi le cable est à gauche sur l’image

 

Et moi là, vu que, à la base, je partais pour la plage, je me retrouve en slip de bain et en tongue au milieu de la jungle.

je suis peut-être pas bien équipé pour cette balade…

Le maillot de bain était pas un si mauvaise idée, vu la transpiration dans cette chaleur, j’étais trempé comme si je sortais d’une piscine. Sérieux je transpirais plus que Zidane. Au bout d’un moment même mes pieds étaient trempés et glissaient dans les tongues. Pour pas me tordre la cheville j’ai du les retirer. Ouaip, il fait chaud, j’ai soif, je ne sais pas si c’est encore loin et maintenant je suis en slip et pied nu dans la jungle.
Mowgli cherche le village, c’est plus sympa avec Disney. Là au bout de quatre heures sans voir personne, je me voyais bien recevoir un Darwin award.

Enfin il y a eu quelques rencontres quand même.

des varans petits

des varans plus gros

en tout cas, plein de varans

Sylvie ? (cf blague à Iguazu)

 

et aussi des singes

(j’aime bien cette photo)

j’ai croisé un quinzaine de singes suivant les câbles

Au bout d’un moment, épuisé, j’ai attendu le passage d’un bateau sur une plage. Je suis passé de Mowgli à Robinson Crusoé (en plus c’était vendredi)

une plage pour moi seul

Le truc marrant aussi c’est que les seuls gens que j’ai croisé juste avant cette plage, m’ont dit que je pouvais y voir beaucoup de bébé requins.
Bon honnêtement, j’ai pas vu les bébé requins, mais en tout cas ça a suffit pour me foutre les jetons et bien qu’en aillant envie, je ne me suis pas baigné longtemps ni très loin.

J’écris ça à moitié en rigolant, n’empêche que sur le coup cette « balade » m’a vraiment fait flipper, et que je me suis jamais autant senti aussi con d’être parti sans bien me renseigner. (3h à pied! si j’avais lu le guide, j’aurais compris « trek de 3 heures dans la jungle, penser à prendre des chaussures de rando et beaucoup d’eau »)

Au passage, même si elle ne lira sans doute jamais ces lignes, je remercie encore cette française qui sur la fin m’a aidé quand j’étais en galère et m’a donné quasi toute son eau.

 

Le lendemain je suis reparti, mais cette fois j’ai payé le bateau. Après tout hier j’ai économisé et de toute façon demain je quitte le pays, autant utiliser mes derniers ringgit.

photo style je-sais-pas-que-je-prends-la-photo

J’arrive donc au village de Salang qui a une plage magnifique, mais là y’a des nuages et il tombe des gouttes, la mousson n’est pas loin. Je commence donc par un resto

Nasi Daging Merah + boisson = 14RM

Voilà en une demi heure le soleil est revenu

.

ah et tiens, ça fait longtemps que je vous ai pas écrit un petit coucou dans le sable.

message de paix

J’ai pris d’autres photos de cette plage où l’eau est belle et transparente!

c’est pas là où on le voit le mieux

là on voit super bien le fond, mieux qu’à la piscine

et ce bleu turquoise!

 

En attendant la navette retour j’ai rencontré un pécheur

et je ne suis pas le seul à avoir vu le pécheur

Merci l’humain, à la prochaine !

 

La Malaisie, j’ai adoré, mais c’est fini. Si toi tu aimes la chaleur, va en Malaisie.

Maintenant je vais passer quelques à Singapour, en ville cette fois, parce que l’aéroport je commence à bien le connaître.

A+

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Malaisie | 10 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.