Articles tagués : jeu de cartes

Kabou

Bon comme je suis resté longtemps sans donner de nouvelles, je offre cet article bonus.

J’ai rencontré des israéliens qui m’ont expliqué une jeu de carte de chez eux. Ils appellent ça le kabou, et je vais essayer de vous mettre les règles ici (j’ai rien trouvé sur le net)

kabou

Kabou – קאבן


Le Kabou se joue avec 54 cartes (avec les 2 jokers).

La valeur des cartes:les cartes valent leur valeur faciales:
As=1 ; 2=2 ; … ; Roi=13
excepté les rois rouges qui valent 0.
Les joker valent -1.

Le but du jeu est de finir la partie avec le moins de point possible.
Lorsqu’un joueur estime avoir gagné il dit « kabou ». On finit alors les tours de chaque joueur et on compare les points. Si le joueur a le minimum, il gagne. Mais si un autre joueur possède un nombre de point inférieur ou égale, il perd.

Déroulement du jeu:
On distribue 4 cartes à chacun, disposées devant lui en carré face cachée. Le reste est mis en pile au centre.
Les joueurs ne sont autorisés à regarder que leurs 2 cartes du bas et cela uniquement en début de partie (il leur faudra les mémoriser)
Les tours sont dans le sens des aiguilles d’une montre.
Lors de son tour, le joueur pioche une carte.
– S’il s’agit d’un 7 ou d’un 8, il est autorisé à regarder l’une de ses cartes.
– S’il s’agit d’un 9 ou d’un 10, il peut regarder la carte d’un adversaire.
– Si Valet ou Dame, il peut faire un échange aveugle, c-à-d troquer une de ses cartes avec celle d’un autre joueur mais sans les regarder.
– Si c’est un Roi noir, ce sera alors un échange futé: il regarde une de ses cartes et une d’un adversaire et choisit de les échanger ou non.
– Pour les autres cartes, rien de spéciale.

Il peut jeter la carte (face non cachée) ou la mettre à la place d’une de ses cartes, qui sera alors jetée (face non cachée)
Une fois que le joueur a jeté/posé sa carte, tout le monde, y compris celui qui vient de jouer, peut recouvrir cette carte par une autre de même valeur (roi rouge = roi noir).
Le 1er joueur à la recouvrir aura ainsi une carte de moins.
Mais si un joueur met une carte d’une autre valeur il reçoit une carte supplémentaire en pénalité.
Il est possible d’utiliser la carte d’un adversaire pour recouvrir et dans ce cas (et en cas de succès bien sur) le gagnant donnera une de ses carte au joueur « volé ».

Qui commence?
Le dernier vainqueur. Sinon on tire une carte de la pile et le premier à recouvrir commence. Ou alors on décide par exemple: au plus jeune, à la courte paille, au choux-fleurs, à chifoumi, au cochon pendu (n’oubliez pas le pouf-pouf)…

voilà ! ça vous donne de quoi passer le temps si je suis encore trop long à poster un article.

Publicités
Catégories : _ | Étiquettes : , | 7 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.